Historique du RSMA

CREATION ET EVOLUTIONS DU SMA EN NOUVELLE-CALEDONIE

Au lendemain des événements de 1984, les autorités politiques décident de créer un centre de formation professionnelle en Province Nord. 

Le Détachement du Service Militaire Adapté (DSMA) voit ainsi le jour en 1986 à Koumac, petite ville broussarde du nord de la Nouvelle-Calédonie, qui compte près de 2700 habitants. En 1992, une extension est créée à Koné, capitale administrative de la Province Nord. Le choix des deux sites, Koumac et Koné, très éloignés de Nouméa, marque la volonté de l'Etat de participer au développement économique du Territoire et au rééquilibrage entre la Province Nord et la Province Sud. En 1995, le DSMA forme corps et comprend alors deux compagnies. La 1ère Compagnie de Formation Professionnelle (1ère CFP) forme des stagiaires dans les domaines agricole et du bâtiment et constitue, avec l'Etat-major, la portion centrale. La 2ème Compagnie de Formation Professionnelle (2ème CFP), quant à elle, est plus spécialisée dans le second oeuvre du bâtiment. C'est en 1996 que le DSMA change d'appellation et devient le Groupement du Service Militaire Adapté de Nouvelle-Calédonie.

Le passage au volontariat, dès 1998, est aujourd'hui une réussite. Il est le résultat d'une politique de communication adaptée et d'une excellente image de marque du SMA. Le 26 juillet 2011, dans le cadre de "SMA 6000", montée en puissance du Service Militaire Adapté décidée par le Président de la République, une nouvelle unité est créée. Il s'agit de la Compagnie de Commandement de Formation Professionnelle et de Logistique (CCFPL) stationnée à Koumac. Dans la perspective des projets de développement que connaît déjà la Nouvelle-Calédonie, le Groupement poursuit son œuvre afin de satisfaire au mieux les besoins de la formation professionnelle. Ainsi, le 26 juillet 2012, le GSMA-NC est-il devenu Régiment du SMA et s'est vu remettre son drapeau "pei".