EDITO

Fruit de l’histoire, le Service militaire adapté (SMA) est un organisme unique qui ne cesse de susciter la curiosité en offrant une réponse autre à certains des enjeux majeurs du territoire.

Dispositif militaire d’insertion socioprofessionnelle au profit des jeunes calédoniens âgés de 18 à 25 ans et éloignés du marché de l’emploi, le régiment du service militaire adapté de Nouvelle Calédonie est ainsi devenu au fil des ans un acteur incontournable de la formation professionnelle par une pédagogie qui lui est propre et des particularismes constitutifs de son identité.

Le statut militaire en est le premier et certainement le plus marquant. Au-delà de l’enseignement professionnel, l’éducation des stagiaires par la formation comportementale et l’encadrement militaire, donnent en effet la plus-value du dispositif SMA.

Plus qu’un métier, c’est une aventure humaine que le jeune volontaire trouvera au régiment, les bases d’un « savoir-être » nécessaire pour reprendre confiance en soi et (re)trouver sa place dans la société calédonienne, autours de valeurs chères à notre vocation de soldat, tels la cohésion, le gout de l’effort, l’altruisme, le respect et l’esprit de discipline.

Avec pour objectif d’offrir à chacun des volontaires présents une voie d’insertion dans la société calédonienne, le RSMA-NC veut donner corps aux projets de chacun en s’adaptant continuellement aux besoins du territoire et de son tissu économique.

Fruit de ce succès, l’offre de stage n’a cessé de croître depuis la création du régiment en Nouvelle-Calédonie en 1986, notamment au cours des 10 dernières années, le nombre de bénéficiaires passant de 280 volontaires en 2008 à environ 600 en 2018.

La montée en puissance devrait se terminer en 2022 avec la création d’une troisième compagnie (ouverture en 2020) à Bourail en partenariat avec l’EFPA (Etablissement de formation pour adulte), qui porterait à terme l’offre de stage à 680 bénéficiaires (15% d’une classe d’âge du territoire).

Dans le cadre du plan SMA 2025, la qualité de la formation doit également être renforcée, laquelle sera accompagnée d’un renfort de personnels (formateurs, service de santé, etc...) issus du ministère des Armées et avec pour objet un effort soutenu d’investissement dans les compétences individuelles, une performance fondée sur une qualité durable et la transformation du RSMA-NC à l’âge numérique.

Si nos métiers et nos processus ont considérablement évolué depuis l’ouverture du premier détachement en 1986 à Koumac, la finalité et l’esprit du SMA demeurent: œuvrer inlassablement au profit de la Nouvelle-Calédonie pour aider les jeunes à devenir des adultes responsables et des acteurs du développement du territoire.

Lieutenant-colonel Nicolas BALLER

Chef de corps du RSMA-NC